Ciné-philo

Discussion à partir de « Ernest et Célestine en hiver » (Jean-Christophe Roger, 2016)

 

 

 

Dans ces quatre courts-métrages d’une durée totale de 45 minutes, tout est beau. L’histoire, d’abord : autour de l’amitié entre Ernest, ours gourmand, et Célestine, souris orpheline, il est question d’un oisillon qui apprend à voler, de l’hibernation d’Ernest, d’un accordéon auquel il manque une touche ou d’un bal des souris. L’image, ensuite : fidèle aux dessins des albums avec son côté aquarelle, elle mêle 2D et 3D et compte des scènes de chute de neige féeriques. La musique, enfin, pleine de flûtes, de pianos et d’accordéons.
Suite à la vision du film, des enfants de 3 à 6 ans ont été invités à se questionner sur l’amitié et la différence.

En partenariat avec le cinéma Studio des Ursulines (Paris 5e).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discussion à partir de « Wonder » (Stephen Chbosky, 2017)

 

 

 

L’histoire de August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d’esprit.
Véritable conte sur la tolérance et l’acceptation de soi, le nouveau film de Stephen Chbosky questionne sur sa propre appréhension du regard des autres.

La discussion philosophique après la vision du film a été menée au Théâtre André Malreaux à Chevilly-Larue (94) avec des enfants de primaire et leurs parents.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discussion à partir de « Jiburo » (Lee Jung-hyang, 2002)

 

 

 

A l’occasion des vacances, Sang-woo est contraint par sa mère de séjourner chez sa grand-mère, à la campagne. Pour ce jeune garçon des villes, accroché à sa console de jeux, la cohabitation avec la vieille femme, muette et se déplaçant avec difficultés, paraît insurmontable. Mais au fil des jours, quelque chose passe entre ces deux êtres que tout oppose…
Un film qui invite à interroger l’opposition entre ville et campagne ainsi que la différence entre générations qui n’arrivent pas à communiquer.

Une projection proposée dans le cadre du Festival Ptit Clap qui a fait appel aux petites Lumières en février 2018 pour animer des ciné-philo avec un total de 800 élèves de CM1 et CM2 à Levallois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discussion à partir de « Les oiseaux de passage » (Olivier Ringer, 2016)

 

 

 

En novembre et décembre 2017, les élèves de CM 1 et CM 2 de Levallois ont participé au cinéma Pathé de la ville à une projection et un débat autour du film « Les oiseaux de passage » qui traite de l’amitié, la responsabilité, le handicap et l’autonomie.

L’occasion pour les jeunes spectateurs de discuter autour des différents thèmes portés par ce long-métrage d’Olivier Ringer. Un conte initiatique et poétique pour une échappée belle de deux petites filles de 10 ans accompagnées d’un caneton.

Des projections proposées dans le cadre du Festival Ptit Clap qui a fait appel aux petites Lumières pour animer des discussions à visée philosophique avec un total de 800 élèves de CM1 et CM2.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discussion à partir de « Les fiancées en folie » (Buster Keaton, 1969)

 

 

 

Les Fiancées en folie (1925), comporte l’une des scènes les plus célèbres, et les plus drôles, du cinéma muet : des centaines de femmes de tous âges, toutes en robe de mariée, se pressent dans une église dans l’espoir d’épouser Buster Keaton, avant de le poursuivre sans relâche dans les rues de Los Angeles.
A travers cette histoire rocambolesque des enfants de CE1 ont été amenés à se questionner sur le thème de l’amour en mars 2017.

En partenariat avec le cinéma Studio des Ursulines (Paris 5e).