Philo-théâtre

La vérité, c’est quoi ?
(à partir de l’allégorie de la Caverne de Platon)

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Médiathèque Le Point d’Interrogation (Le Bourget)

Mars 2021

 

 

 

 

Vivre ensemble, ça veut dire quoi ?

 

 

       

 

Secours Populaire Français (Paris 19e)

Janvier 2018

                                       

 

L’imagination, c’est quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lab School (Paris 2e), septembre 2017

 

 

 

Discussion philo à partir du spectacle « Nombril » (Cie Les ombres portées, 2020)

 

 

 

 

 

Nombril est un voyage radiographique et chorégraphique au plus près des mystères de notre corps.
La colonne vertébrale peut-elle se mettre à danser malgré nous ? Comment calmer un cœur qui s’emballe ? Quel est ce mot, coincé sur le bout de la langue ?
Dans un univers poétique et sonore, Nombril nous invite à explorer le corps dans tous ses états, ce compagnon qui vit et grandit chaque jour avec nous.

En s’interrogeant sur la relation entre le corps et l’esprit, Les petites Lumières interviendront avec des discussions à visée philosophiques parents / enfants à la bibliothèque Diane-de-Poitiers d’Etampes en avril 2021.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discussion philo à partir du spectacle « Suzette project » (Daddy Cie, 2020)

 

Spectacle qui interroge la vision de la famille et de ses différents modèles. Des vidéos documentaires se mêlent au jeu théâtral et gestuel afin de découvrir, à travers un gang de mômes rugissants, les méandres de la diversité, l’ouverture à la tolérance, la naissance de la résistance.
Suzanne, fan d’Al Pacino et des tigres de savanes, a une maman et une mamoune.
Suzanne a aussi une best friend forever, Alice, dont les parents sont divorcés.
Dans la cour de récré, elles partagent leurs rêves d’aventures et font des plans sur la comète.
Mais tout bascule le jour où on vole et déchire en mille morceaux le poème que Suzanne avait écrit pour ses deux mamans. Elle se lance alors dans une grande cyber-enquête qui deviendra le Suzette Project.
Les petites Lumières interviendront avec des discussions à visée philosophiques avec dans les classes élémentaires de Fresnes en janvier 2021.

 

 

 

Discussion philo à partir du spectacle « Natchav » (Cie Les ombres portées, 2020)

Dans la pénombre d’un petit matin, le cirque Natchav arrive en ville. Brusquement, au nom de la sécurité, les autorités
ordonnent au cirque de partir et lui imposent un terrain vague en périphérie. Suite à une échauffourée, l’un des acrobates est arrêté et incarcéré pour outrage et rébellion. Circassiens et prisonniers se mettent à réaliser une évasion spectaculaire, pleine
d’ingéniosité et de rebondissements… Natchav est un thriller en théâtre d’ombres sur le thème de la liberté, où l’univers du cirque se confronte avec celui de la prison dans un jeu incessant entre manipulation à vue, ombres projetées et musique en direct.

Les petites Lumières interviendront avec des discussions à visée philosophiques avec les enfants d’Herblay en mars 2021.

 

 

 

 

Discussion philo à partir du spectacle « L’ombre de Tom » (Cie Le bel après-minuit, 2019)

 

Tom est effrayé par son ombre qui le suit à chaque pas. Alors un soir, en rentrant de l’école, il décide de fuir : il se penche doucement, noue ses lacets, se relève et se met à courir, laissant derrière lui, ce double qui l’inquiète tant. Désespérée, l’ombre part à sa recherche : de la forêt à la montagne, des fonds marins à la grande ville, c’est le début de nombreuses aventures pour retrouver Tom…
L’ombre de Tom est un spectacle visuel qui mêle ombres, objets et vidéo, porté par deux comédiens. Un spectacle délicat qui invite les enfants à réfléchir sur la nécessité de prendre des risques pour grandir.

Les petites Lumières interviendront avec des discussions à visée philosophiques avec les enfants de 3-6 ans au Théâtre intercommunal d’Etampes en novembre 2020.

 

 

 

 

 

Discussion philo à partir de la pièce « Qui pousse » (Cie Lunatic, 2016)

 

 

 

 

Qui pousse, spectacle jeune public à la croisée du cirque, du théâtre d’objet et des arts plastiques à partir de 3 ans, plonge petits et grands dans une matière visuelle mouvante, en constante transformation : au creux d’un enchevêtrement de bambous et de fils de coton, voici que les choses s’animent, que les formes prennent vie… La structure en bambous va progressivement pousser, érupter, se verticaliser. De cet univers tendu entre ciel et terre, jungle et magma aquatique, apparaissent images et sensations.

En écho les uns des autres, corps et structure muent, fleurissent du blanc vers la couleur, tandis que les voix progressent vers le langage, du cri inarticulé au chant harmonieux dans une langue imaginaire.

Avec les techniques du cirque aérien et du chant, les deux acrobates donnent ici à découvrir tout un chemin de vie. Trouver son équilibre, dompter son environnement, accepter l’autre, apprendre à communiquer… Une métaphore pour nous dire l’histoire d’une naissance et d’une mue, ou comment la prise en compte de ce qui nous entoure peut nous aider à grandir !
Les petites Lumières sont intervenues avec des enfants de 2-5 ans à l’Espace Germinal de Fosses (95) en février 2017.

 

 

 

 

 

 

 

 

Discussion philo à partir de la pièce « Pleine lune » (Cie La Balbutie, 2016)

 

Un espace noir, sonore et olfactif accueille le public.
Des mains tendues l’invitent à prendre place.
Peu à peu une odeur se laisse deviner, celle de la terre après la pluie qui invite chacun à plonger dans son imaginaire.
Placés au centre du dispositif électroacoustique, les spectateurs, yeux bandés, sont invités à traverser une nuit, du crépuscule à l’aurore.
Violon et voix dialoguent avec les odeurs et les sensations tactiles. Une invitation à entendre, mais aussi à palper la musique, comme un mouvement d’atomes, une sensation kinesthésique.
Pleine Lune associe sensations auditives, tactiles et olfactives pour créer un spectacle sensoriel, où chaque spectateur convoque ses sens et sonde l’invisible. Où chacun trace son sillage imaginaire.
Les petites Lumières ont accompagné des enfants de 7-10 ans dans cette découverte à l’Espace Germinal de Fosses (95) en mars 2017.

 

 

 

Discussion philo à partir de la pièce « Elle pas princesse lui pas héros »
(texte de Magali MOUGEL, 2016)

 

 

 

Leïli et Nils vont raconter leur histoire, chacun de leur côté, chacun à leur manière. L’histoire d’une fille qui sait se débrouiller dans n’importe quelle situation et celle d’un garçon qui préfère les petites choses silencieuses. Deux histoires qui se conjuguent et recèlent un tas d’autres histoires, celle d’une mamie rouleuse de mécanique et d’un baby-sitter fan de tricot. Deux expériences de vie qui vont se rencontrer et s’assembler comme un puzzle. Séparés en deux groupes, les spectateurs font tour à tour la rencontre des deux personnages.
Une histoire sensible jouant avec les souvenirs et quelques objets pour mieux tenter de déconstruire certains clichés et stéréotypes. La pièce aborde frontalement la question de la construction de l’identité et de la différence entre les garçons et les filles mais elle interroge avec subtilité le problème de la différence de façon plus globale.
Les petites Lumières sont intervenues avec des classes de primaire à l’Espace Sarah Bernhardt de Goussainville (95) en 2016 ainsi qu’à l’Espace Germinal de Fosses (95) en 2017.